Aller au contenu principal

Le couple Oudéa-Castéra, modèle des élites françaises

Amélie Oudéa-Castéra et Frédéric Oudéa dans les gradins de Roland-Garros, le 5 juin 2022. © Photo Christian Liewig / Abaca

Amélie Oudéa-Castéra, la nouvelle ministre de l'éducation nationale et des sports, et son mari Frédéric Oudéa, actuel patron de Sanofi, sont au cœur de la convergence des intérêts économiques et politiques des classes dominantes en France.

Amélie Oudéa-Castéra a un parcours impressionnant, passant par Sciences Po, l'Essec et l'ENA, avant de travailler dans le secteur privé au sein du CAC 40, notamment chez Axa. Elle a également occupé des postes d'administratrice dans plusieurs entreprises. Malgré son engagement initial dans le secteur privé, elle a rejoint En Marche en 2017 et est devenue ministre des sports en 2022, devenant l'une des ministres les plus riches en termes de patrimoine et de revenus.

L'article souligne certaines déclarations de la ministre qui ont suscité des critiques, comme son appel aux étudiants à faire des efforts pendant les Jeux olympiques et ses déclarations sur son salaire à la FFT.

En ce qui concerne Frédéric Oudéa, il a occupé des postes de haut niveau dans le secteur financier, notamment à la Société générale, où il a été président pendant quinze ans. Le scandale Kerviel et d'autres affaires ont entaché sa carrière, mais il est resté influent dans le monde financier.

L'article conclut en soulignant que le couple Oudéa-Castéra incarne la fusion des intérêts économiques et politiques de l'élite française, ce qui suscite des préoccupations quant aux conflits d'intérêts.